Projection d'une partie de la chaine sur machines d'abattage:

Projection d'une partie de la chaine sur machines d'abattage/façonneuse/tronçonneuse/ébrancheuse:

Bienvenue sur la page d’information consacrée à la projection d'une partie de la chaîne sur les systèmes de coupe du bois. Le présent document s’adresse aux professionnels et aux fabricants d’équipements mécanisés utilisant des dispositifs de coupe à chaîne de tronçonneuse.

Il vous fournit quelques recommandations afin que vous puissiez bénéficier pleinement des économies de temps et d’efforts associées aux équipements mécanisés de bûcheronnage sans encourir de risque de blessure.

Une machine d’abattage/façonneuse/tronçonneuse/ébrancheuse mécanisée soumet la chaîne à d’énormes tensions. Son utilisation implique dès lors le respect strict d’instructions réduisant le risque de rupture de la chaîne et de dommages corporels. Veillez donc à lire attentivement le manuel de l’opérateur livré avec votre matériel et à observer scrupuleusement les consignes de sécurité et d’entretien du fabricant. Les informations ci-dessous complètent les instructions données dans le manuel de l’opérateur de votre matériel spécifique mais ne s’y substituent en aucun cas.

Les études en cours sur la problématique de la projection d’une partie de la chaîne ont déjà permis de mettre en évidence un certain nombre d’éléments quant aux causes et aux conséquences du phénomène ainsi qu’aux mesures de protection à adopter pour réduire le risque de blessures. Mais des zones d’ombre subsistent. Nous vous invitons donc à consulter ce site régulièrement pour vous tenir au courant des nouvelles découvertes en matière de projection d'une partie de la chaîne.

Qu’est ce que la projection d'une partie de la chaîne ?

La projection d'une partie de la chaîne est la désarticulation et l’éjection à grande vitesse d’une ou plusieurs pièces d’une chaîne cassée sur des machines d’abattage. Une projection d'une partie de la chaîne expose les opérateurs et les spectateurs à un risque de blessure grave ou mortelle. Le phénomène survient généralement au niveau de l’entraînement du pignon du système de coupe, mais peut également se produire à l’extrémité du guide.

Des études industrielles ont recensé une perte d’éléments dans 1 chaîne cassée sur 50, en moyenne, potentiellement engendrée par une projection d’une partie de la chaîne.

Comment les opérateurs peuvent-ils réduire le risque de projection d'une partie de la chaîne ?

1. Les opérateurs et spectateurs ne doivent jamais se trouver dans le plan du guide lorsque la chaîne est en mouvement.

2. Un écran de protection adapté doit être installé.

3. La vitesse de la chaîne ne peut dépasser les 40 m/s pour les chaînes d’abattage OREGON® d’un pas de .404 ou les 35 m/s pour les chaînes d’abattage OREGON® d’un pas de 3/4.

4. Une protection contre les projections d'une partie de la chaîne doit être fixée à proximité du pignon d’entraînement.

5. Les spectateurs doivent se trouver à au moins 70 mètres de la machine d’abattage.

6. Les chaînes doivent être contrôlées fréquemment, et celles qui sont endommagées ou criquées doivent être retirées du service.

7. Seules des pièces OREGON® neuves peuvent être utilisées pour réparer les chaînes OREGON®.

8. Les groupes industriels conseillent de mettre au rebut les chaînes ayant subi deux ruptures.

9. Les chaînes usées et/ou émoussées doivent être remplacées.

10. Les chaînes OREGON® doivent être affûtées conformément aux spécifications d’usine OREGON®.

11. La chaîne et le guide nécessitent une lubrification adéquate.

12. La chaîne doit être maintenue à une tension appropriée.

13. Le pignon d’entraînement doit être remplacé dès qu’il présente des signes manifestes d’usure

Comment le phénomène de projection se produit-il ?

La projection d'une partie de la chaîne consiste en une double rupture de la chaîne comme l’illustre la simulation informatique. Dans un premier temps, la chaîne se casse en deux. L’une des extrémités est propulsée au-delà du pignon d’entraînement ou du nez du guide, et est entraînée à toute vitesse dans un mouvement de fouet. C’est ce fouettement qui cause la seconde rupture, projetant de petites pièces à très grande vitesse.

Le phénomène peut engendrer la projection de pièces dans toutes les directions, et principalement dans le plan du guide de la chaîne

À quoi ressemblent les pièces projetées suite à la rupture de la chaîne ?

Les projections d'une partie de la chaîne les plus dangereuses se composent d’une à quatre pièces, comme illustré ci-dessous :

Les accidents dus à la projection d'une partie de la chaîne peuvent-ils être enrayés de l'abattage mécanisé ?

Non !! Les opérateurs doivent toujours garder à l’esprit qu’un guide et une chaîne présentent le même danger potentiel qu’un fusil chargé